Derniers sujets
» [Peinture][modélisme][blog] L'atelier du Golem
par le Golem qui rêve Ven 04 Aoû 2017, 21:11

» Warhammer : Age of Sigmar
par le Golem qui rêve Dim 30 Juil 2017, 22:46

» Une ombre furtive s'invite à la fête
par Shiro Sam 29 Juil 2017, 20:55

» Le Grand Jeu
par le Golem qui rêve Sam 29 Juil 2017, 16:59

» [Lecture] Les itérations d'une démone sur Twitter
par Un homme Lun 24 Juil 2017, 13:39

» Déferlante Ludique 2018
par Sebos Mer 19 Juil 2017, 13:00

» Changement de logo TDM
par le Golem qui rêve Mer 12 Juil 2017, 19:29

» Assemblée Générale [2017]
par Sebos Jeu 29 Juin 2017, 13:39

Pendant ce temps-là, dans le salon du Golem...
Août 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier

Partenaires
Ludik Bazar Jack Games CMB
Liens
Règles Donjons et Dragons Jamendo DeviantArt Magic Corporation OverClocked Remixes Cool Mini Or Not Anima Tactics Forum Abandonware France RapideJDR

Histoire d'un peintre figuriniste sous influence psychotropes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire d'un peintre figuriniste sous influence psychotropes...

Message par le Golem qui rêve le Sam 07 Fév 2009, 11:54

Histoire d'un peintre figuriniste sous influence psychotrope.

Il y a des moments où tout semble aller mal.

Mais il y a aussi des moments où tout va bien. Admettons-le, ils sont rares ces moments-là.

Maintenant, c'est un moment où tout baigne. C'est le cas de le dire. Imaginez-vous, sous l'eau calme et tiède. C'est mon cas. Je suis bien au fond de l'eau ; je me tiens juste au-dessus de l'Abime insondable, et accessoirement, très en-dessous de la surface. Je flotte. Je n'ai pas besoin de respirer. Tout baigne. Je suis immortel. Mais aussi intangible et omnipotent. L'Éternité est partout : devant moi, derrière moi, au-dessus, en dessous, autour de moi, et même en moi. Oui, je nage dans la Mer des rêves, je fais partie de l'Infini et je suis l'Infini. Parfois, c'est sacrément pratique, mais ça c'est une autre histoire.

Enfin, une ombre semble planer au-dessus de la surface. Et une force invisible, mais très présente, m'attrape et me hisse vers le haut. Je me débat, rien à faire. Mon omnipotence et ma vanité ont disparu. Je sens l'eau affluer le long de mes membres vers le bas. Je suis tracté comme un maccabé noyé que l'on sort de l'eau. Merci, je n'ai pas la peau et les yeux gonflés. Lorsque je viens à crever la surface de cette eau tant chérie, j'émerge brutalement d'un sommeil si confortable. Ah. Le réveil. Quel moment de la journée peut-il être plus vil que celui-ci ?

Je jette un oeil à la pièce qui m'entoure. Où suis-je ? Où m'a-t-on déplacé pendant que je dormais ? En face de moi, un atelier que je reconnais bien : celui où je peins mes figurines. Je m'approche à pas feutrés. Dans la capharnaüm titanesque de ma créativité relativement humaine, je fouille affectueusement du regard mes figurines. Certaines sont (admirablement bien) peintes. Tout le reste, non. À peine en effleuré-je une du regard, que soudain ça commence ! Paniqué que je suis, je recule !
Des dizaines et des centaines de voix fusent telles des diablotins enragés:
-"Peins-moi ! Peins-moi !"
-"Non ! Moi d'abord !"
-"Viens me peindre avec ton gros peinceau ! Vite ! Vite !"
-"Oh oui ! Partout sur mon corps ! De la peinture ruisselante !"
Certaines se contente de pousser des miaulements de chatte en chaleur. D'autres poussent carrément des hurlements enragés de nymphomanes en manque à faire pâlir de peur le plus endurant des hommes de cette planète.

C'est parti. Elles en veulent toutes. Mais... Je serai mort bien avant d'avoir pu toutes les peindre...
Optant pour la survie, je balance tout ce qui me tombe sous la main en direction de l'atelier, devenu enfer de luxure et de débauche, en tentant de faire disparaître à tout jamais les voix... Vite, du bois. Du bois de modélisme. Du balsa. Puis du bois tout court. Enfin des produits avec de l'alcool. Et de l'essence à briquet. Et pis mes clopes parce que de toute façon j'ai décidé d'arrêter. Une fois le bûcher aux hérétiques fin prêt, je lance le tison enflammé de la vertu dans le combustible. Mon superbe briquet à mèche Zippo, qui ne me sert plus à rien maintenant que j'arrête de fumer, tombe sur l'atelier innondé d'essence, pousse un grésillement, et rapidement l'enfer est en flammes.
Le feu se répand. Je me délecte à présent du hurlement des damnées. Ô folie ! Ô fureur ! Au feu les démons et leurs succubes. C'est la fin de l'hérésie. Mais, rapidement, je contemple l'étendue de mon erreur : le feu ne s'arrêtera pas à l'atelier... Il se répand comme trainée de poudre dans toute la pièce ! Les flammes lèchent sensuellement le plafond, pendant que d'autres entreprennent de dévorer sur pied mon mobilier. C'est la fin pour moi aussi.
Je ferme les yeux, cherchant une phrase solennelle qui conviendrait à la situation. La machine cérébrale est longue à se mettre en marche. Et pis, pas facile de se concentrer quand on sent les flammes vous léchouiller les doigts de pieds. En panne d'inspiration, je balance précipitament et à tout hasard : "Adieu monde pourri ! Tu as signé ta perte, et la mienne avec !". Pis j'attend la fin. Autant vous dire que j'attend longtemps. Et ne croyez surtout pas que je m'amuse à voir ma vie défiler, ou bien voir un tunnel avec la lumière du train en face. Non, justement, il n y a rien. Comme le temps est long et que je n'ai pas que ça à faire, je rouvre timidement les yeux.

En face de moi, le vide. Tout est blanc. On ne distingue pas le sol du ciel. Se dressant fièrement devant moi, un colosse titanesque de 80m de haut. Armure de plates complètes. Épée à deux mains brandie vers l'horizon et au-delà. Splendide cape portée par le vent.

-"Qui es-tu ?", lui demandé-je
-"Je suis.", répond la voix du colosse sans âge.
-"C'est toi ?"
-"Oui."
-"Kronen Roxxon, maître d'armes du sacro-saint Empire d'Abel ?"
-"Et aussi la meilleure figurine que tu ais peinte, ne l'oublie pas."
Un long silence suit ces révélations transcendentales (et qui pourraient remettre en cause l'existence de Dieu).
Je lui demande timidement :
-"Que fais-je ici ?"
-"C'est de ta faute."
-"Que puis-je faire ?"
-"CHERCHE LA VÉRITÉ !", hurle-t-il avant de balancer sa gigantesque épée à tout vitesse sur mon corps frêle.
Le choc est sans comparaison. C'est la fin une fois pour toute ?

Je me réveille dans mon lit. "Hummm..."(grognement bestial de la bête hivernale).
-"Je me suis rendormi..."
Direction la cuisine. Il est temps de se baffrer comme un morphale de la pire espèce.
Une voix s'élève.
-"T'as pris tes médicaments ?"
-"Je vais les prendre..."
-"Prends-les, sinon tu vas encore avoir la crève ! Et n'oublie pas les antibiotiques !"
-"... T'es sûr que c'est des antibiotiques ?"
-"..."

_________________
~Le Salon du Golem : blog de jeu et peinture de figurines~

Opération "Plus de couleurs et moins de plastigris !"
Figurines achetées en 2017 = 13
Figurines revendues en 2017 = 63
Figurines peintes en 2017 = 85
avatar
le Golem qui rêve
Weepy Ol' Dreamer

Nombre de messages : 2169
Localisation : Vous vous souvenez du gars qui vous suivait dans la rue ?
Score : 5963
Date d'inscription : 03/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://legolemquireve.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un peintre figuriniste sous influence psychotropes...

Message par Invité le Sam 07 Fév 2009, 12:11

Quelle belle prose, bravo

mais bon si je dois prendre des drogues pour écrire aussi bien, j'hésite.

les antibiotiques ça attaque le cerveau c'est bien connu

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un peintre figuriniste sous influence psychotropes...

Message par le Golem qui rêve le Sam 07 Fév 2009, 12:14

Humm... Heu heux ... Tousse ... La maladie... Les médicaments à l'aspartam pour guérir puis mourir d'une tumeur...

_________________
~Le Salon du Golem : blog de jeu et peinture de figurines~

Opération "Plus de couleurs et moins de plastigris !"
Figurines achetées en 2017 = 13
Figurines revendues en 2017 = 63
Figurines peintes en 2017 = 85
avatar
le Golem qui rêve
Weepy Ol' Dreamer

Nombre de messages : 2169
Localisation : Vous vous souvenez du gars qui vous suivait dans la rue ?
Score : 5963
Date d'inscription : 03/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://legolemquireve.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un peintre figuriniste sous influence psychotropes...

Message par Rhea le Sam 07 Fév 2009, 13:10

C'est super génital, car il s'est fait baiser en beauté. (torpedo pour les connaisseurs)
Sinon, je 'ai lu alors que ma playlist venait d'arriver à cette musique apocalyptique.

ça donne, y'a pas à dire !

_________________
Lizzie Borden took an axe,
and gave her mother forty whacks.
And when she saw what she had done,
she gave her father forty-one.
- Comptine -

-------------------------
J'aurais bien envie d'avoir un briquet et une bombe aérosol sous la main juste pour dissiper à coups de lance-flammes improvisé la foule qui défile à côté de nous.
Et si on me pose la question, je réponds que je fais ça par envie.
Si on essaye de m'arrêter, je les traite de fachos.

-------------------------
Et je suis en prison pour un crime que je n'ai pas commis... Tentative de meurtre... Est-ce qu'on obtient un prix nobel de physique parce qu'on a presque fait une découverte ?
- Inconnu -
avatar
Rhea
Emmerdeur de service
Emmerdeur de service

Nombre de messages : 1281
Age : 25
Score : 4995
Date d'inscription : 07/02/2008

Feuille de personnage
Nom, Prénom:
Sexe:
Carrière actuelle:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un peintre figuriniste sous influence psychotropes...

Message par le Golem qui rêve le Dim 08 Fév 2009, 18:27

Effectivement... Mais généralement, j'entend pas de musique dans mon esprit quand je suis comme ça... Si vous voulez faire cinématographique.
Je rassure la SPF (Société Protectirce des Figurines), les figurines n'nt pas été blessées pendant l'élaboration de ce rêve.

_________________
~Le Salon du Golem : blog de jeu et peinture de figurines~

Opération "Plus de couleurs et moins de plastigris !"
Figurines achetées en 2017 = 13
Figurines revendues en 2017 = 63
Figurines peintes en 2017 = 85
avatar
le Golem qui rêve
Weepy Ol' Dreamer

Nombre de messages : 2169
Localisation : Vous vous souvenez du gars qui vous suivait dans la rue ?
Score : 5963
Date d'inscription : 03/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://legolemquireve.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un peintre figuriniste sous influence psychotropes...

Message par Rhea le Mar 10 Fév 2009, 23:20

Tu te rappelles du trip sur l'extrême-centre qu'on avait eu ?
Ben, voilà le début : http://laquetedujeu.blogspot.com/2009/02/lextreme-centre-partie-1.html

Nonmého.

_________________
Lizzie Borden took an axe,
and gave her mother forty whacks.
And when she saw what she had done,
she gave her father forty-one.
- Comptine -

-------------------------
J'aurais bien envie d'avoir un briquet et une bombe aérosol sous la main juste pour dissiper à coups de lance-flammes improvisé la foule qui défile à côté de nous.
Et si on me pose la question, je réponds que je fais ça par envie.
Si on essaye de m'arrêter, je les traite de fachos.

-------------------------
Et je suis en prison pour un crime que je n'ai pas commis... Tentative de meurtre... Est-ce qu'on obtient un prix nobel de physique parce qu'on a presque fait une découverte ?
- Inconnu -
avatar
Rhea
Emmerdeur de service
Emmerdeur de service

Nombre de messages : 1281
Age : 25
Score : 4995
Date d'inscription : 07/02/2008

Feuille de personnage
Nom, Prénom:
Sexe:
Carrière actuelle:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un peintre figuriniste sous influence psychotropes...

Message par Rhea le Mer 11 Fév 2009, 22:39

Et puis, comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, j'ai ajouté de la musique sur le blog.
(Je sais, c'est pas vraiment le sujet, mais voilà, quoi...)

_________________
Lizzie Borden took an axe,
and gave her mother forty whacks.
And when she saw what she had done,
she gave her father forty-one.
- Comptine -

-------------------------
J'aurais bien envie d'avoir un briquet et une bombe aérosol sous la main juste pour dissiper à coups de lance-flammes improvisé la foule qui défile à côté de nous.
Et si on me pose la question, je réponds que je fais ça par envie.
Si on essaye de m'arrêter, je les traite de fachos.

-------------------------
Et je suis en prison pour un crime que je n'ai pas commis... Tentative de meurtre... Est-ce qu'on obtient un prix nobel de physique parce qu'on a presque fait une découverte ?
- Inconnu -
avatar
Rhea
Emmerdeur de service
Emmerdeur de service

Nombre de messages : 1281
Age : 25
Score : 4995
Date d'inscription : 07/02/2008

Feuille de personnage
Nom, Prénom:
Sexe:
Carrière actuelle:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un peintre figuriniste sous influence psychotropes...

Message par le Golem qui rêve le Lun 16 Fév 2009, 15:48

Pfiou ... Tout ça à la fois ? C'est pas un peu trop ? Tu risque de faire sauter le serveur et faire fuir les adhérents !
Nan, c'est top.

_________________
~Le Salon du Golem : blog de jeu et peinture de figurines~

Opération "Plus de couleurs et moins de plastigris !"
Figurines achetées en 2017 = 13
Figurines revendues en 2017 = 63
Figurines peintes en 2017 = 85
avatar
le Golem qui rêve
Weepy Ol' Dreamer

Nombre de messages : 2169
Localisation : Vous vous souvenez du gars qui vous suivait dans la rue ?
Score : 5963
Date d'inscription : 03/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://legolemquireve.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un peintre figuriniste sous influence psychotropes...

Message par le Golem qui rêve le Mer 04 Mar 2009, 16:33

À l'heure où vous lirez ces lignes, j'aurais peut-être déjà disparu (et dans des circonstances mystérieuses, bien entendu). Si j'écris ce message, c'est pour laisser une trace de mon existence sur cette petite planète mais aussi pour la vérité soit connue lorsque je ne serais plus de ce monde...

Tout à commencé il y a quelques mois. C'était un dimanche après-midi. Je me trouvais à animer le bureau des associations de Mauron, avec trois partenaires dont je ne citerai pas les noms afin de préserver leur anonymats et protéger leurs vies privées. Appellons les : J, F et B.

Il s'avère que B est un grand amateur de jeux de batailles de figurines, mais pas n'importe lesquelles, attention ! Sa passion est consacrée à "Warhammer 40.000", un jeu à l'univers futuriste et sombre dont le slogan est : "Dans les ténèbres d'un lointain futur, il n'y a que la guerre...". Charmant.

Afin de lui faire plaisir et de s'occuper pendant l'après-midi, Moi, J et F avons donc accepté de jouer à ça avec lui. B fournissait toutes les figurines pour faire 4 armées distinctes, divisées en 2 alliances. Ce qui donnait le résultat suivant :
Moi (Eldars) + J(Space Marines Dark Angels) VS F(Garde Impériale) + B(Empire Tau)

Pour vous donner rapidement un aperçu de la bataille, le terrain de jeu était une ville en ruine, les batimments ravagés formant les anciennes rues et avenues. La garde Impériale dirigée par F poste des tanks et des mitrailleuses lourdes au bout de chaque rue. Les eldars n'ayant pas inventé de kevlar assez résistant, mes guerriers se retrouvaient à se bousculer et se masser à l'abri de murs qui s'effritent sous les impacts de balles. D'autant plus qu'un méchant tank rôdait sournoisement dans la rue. Mais tout à coup, il y a du changement : la bête de métal s'engage dans une ruelle perpendiculaire à mon avenue tant convoitée. Je me dis :"La voie est libre ! Allons-y ! Le tank ne peut plus nous voir !". Mais voilà, il y avait une anguille sous la roche et j'aurais dû me méfier... Le véhicule blindé fit brusquement marche arrière, bifurque et fait feu quasiment à bout portant sur mon escouade de guerriers. On pose le disque en plastique pour savoir quelles figurines sont touchées ; l'instant d'après, toute l'escouade retourne penaude dans sa valise à figurines. Tant qu'à enfoncer le clou, B envoie les exo-armures volantes de l'Empire Tau achever les survivants à coup de lance-flammes. La partie est un échec et mon allié, J, ne peut continuer, seul contre deux adversaires. Conclusion de la bataille : on a perdu contre F & B. J et moi ruminons : on se dit qu'on prendra notre revanche... Qu'on les écrasera une prochaine fois... Qu'on les a "laissé gagner"... Et pis qu'on prendra les nécrons ! Ces soldats-robots étant très solides et ayant 50% de chances de ressuciter à chaque fois qu'ils crèvent... Ils sont presque indestructibles. Et ils ont du bon armement.
Puis l'idée germe tranquillement dans mon maigre cervelet : B possède 4 armées et les rumeurs veulent que F prépare une armée de Tyranides (des créatures cousines de Alien si vous voulez mon avis). Je me dis alors :"Pourquoi pas ? Montons une armée de nécrons." Je parle donc à J de monter cette armée à deux. Il acquiese. Ensuite l'idée évolue à devenir une sorte "d'armée collective". L'idée en théorie, c'est que on se met à plusieurs pour les assembler et à les peindre et n'importe qui peut les jouer (sauf F & B qui sont méchants...) du moment que c'est dans le cadre du club. Par contre en pratique, je fais peindre des figurines de nécrons par des escla... pardon, des volontaires, puis je les stocke dans ma chambre en attrendant l'heure de la revanche et de la bataille finale.

Dans un premier temps, j'ai acheté le codex nécron à l'occasion d'une visite en magasin spécialisé, histoire de les étudier un peu. Ensuite, je me procure une boîte de guerriers de base en plastique. C'est le succès puisqu'ils sont tous peints en un dimanche après-midi. Viennent ensuite un Monolithe et une deuxième boîte de guerriers. Et un destroyer volant accompagné d'un seigneur nécron avec orbe de résurection. L'ensemble des figurines se peint rapidement par rapport à mes elfes noirs de "Warhammer Battle"... Et pour cause ! Enthousiasmé par la rapide mise en place des nécrons, je leur donne par la suite d'autres petits frères et soeurs : 2 destroyers, 1 spectre, 2 parias, etc.

Le petit truc chic quand on peint des figurines (notez, pas forcément des nécrons), c'est qu'elles ont tout de suite l'air plus vivantes, comme si elles étaient douées d'une vie propre, avec une âme et tout ce que ça implique. Seulement, les nécrons sont assemblés, puis "vivifiés" grâce à quelques coups de peinture. Quand ils sont réalistes, ils sont terrifiants (normal, cela dit quand on lit leur codex). Hors voilà, quand il y en a une poignée, pas de problèmes, mais quand cette poignée se multiplie et se diversifie sous vos yeux, le mot "angoisse" devient vite un euphémisme.
Au moment même ou j'écris ceci, j'ai le sentiment de ne plus pouvoir les contrôler ; autant dire qu'ils se développent indépendamment de ma volonté... Pour l'instant, ils restent immobiles. Si j'en crois le codex, cela signifie qu'ils sont en stase, plongés dans un profond sommeil, comme dans une ancienne nécropole perdue. Mais s'ils venaient à se réveiller ? Une peur profonde m'étreint le coeur à cette pensée. Leur armement à fission peut transformer un corps solide en un nuage d'atomes ! Je repense à cette planète décrite dans le livre : Damnos. Ancienne planète-mine impériale, elle tomba aux mains des nécrons en très peu de temps et même les space marines en étaient réduits à extirper les survivants avant de s'enfuir très loin. Je repense à toutes ces scènes similaires décrites dans le codex, et je tremble de peur... Cette angoisse monte en flèche à l'approche de la nuit... Je crains un jour de ne plus me réveiller... Le spectre pourrait me charcuter avec ses doigts-scalpels... Si je ne me fais pas atomiser avant.

Ainsi, si je disparais... vous saurez toute la vérité. Mon seul conseil : Fuyez ! Comme disent les prophéties eldars : "Les nécrons s'éveilleront, leurs quatres dieux prendront leurs places parmis les étoiles, jetteront leur voile obscur sur le cosmos tel un linceul et toute la galaxie sera en deuil..."

_________________
~Le Salon du Golem : blog de jeu et peinture de figurines~

Opération "Plus de couleurs et moins de plastigris !"
Figurines achetées en 2017 = 13
Figurines revendues en 2017 = 63
Figurines peintes en 2017 = 85
avatar
le Golem qui rêve
Weepy Ol' Dreamer

Nombre de messages : 2169
Localisation : Vous vous souvenez du gars qui vous suivait dans la rue ?
Score : 5963
Date d'inscription : 03/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://legolemquireve.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un peintre figuriniste sous influence psychotropes...

Message par le Golem qui rêve le Sam 04 Avr 2009, 12:05

À présent, j'en suis à traumatiser mon chat...

Explication :
J'agite une ficelle au-dessus de sa tête, qu'elle tente désespérement d'attraper, mais sans succès. Rendu à moitié folle (c'est une femelle), elle affiche des yeux de miro, tout en vouant une haine viscérale pour ce bout de ficelle qui la nargue. Et moi, pendant ce temps là, je tente de lui faire comprendre par mes mots toute la souffrance du Christ mort en croix, pour nos péchés. Son visage défomé par le calvaire et la lente agonie par asphyxie qui s'étalait sur d'innombrables heures... Ses griffes qui tentent d'attraper ce p***** de bout de fil... Ses fidèles et ses proches qui le pleurèrent tristement... Sa queue qui fouette l'air... Le sang qui lui coulait sur le nez à cause de cette couronne d'épine... Son poil qui se dresse... Pendu à ses bras brisés, il ne pouvait pas bouger tandis que le soleil l'aveuglait... La ficelle descend un tout petit peu plus bas pour mieux remonter, échappant une fois de plus aux griffes félines. L'angoisse et la panique qui montent à l'approche de la Fin ; celle qui ramène toute existence au Néant... Le chat s'est enfui parce que j'ai hurlé ces derniers mots...

Les hopitaux psychiatriques sont également concernés par les réformes et manquent de personnel. Tout le corps médical m'a invité à rester chez moi... Tranquille Émile.

_________________
~Le Salon du Golem : blog de jeu et peinture de figurines~

Opération "Plus de couleurs et moins de plastigris !"
Figurines achetées en 2017 = 13
Figurines revendues en 2017 = 63
Figurines peintes en 2017 = 85
avatar
le Golem qui rêve
Weepy Ol' Dreamer

Nombre de messages : 2169
Localisation : Vous vous souvenez du gars qui vous suivait dans la rue ?
Score : 5963
Date d'inscription : 03/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://legolemquireve.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un peintre figuriniste sous influence psychotropes...

Message par le Golem qui rêve le Lun 02 Nov 2009, 15:19

Le premier présage m'apparut.
C'était une silhouette. Une jeune femme inconnue. Elle symbolisait l'Ermite et m'avertit de ce qui m'attendait. Elle me dit alors de rechercher ce qui est bon en ce monde et de percer les rouages de notre univers. Elle désigna un imposant ouvrage qu'elle portait dans ses bras. "La Compréhension amène le Salut." Tel fut son message et ainsi s'achève le premier présage.

_________________
~Le Salon du Golem : blog de jeu et peinture de figurines~

Opération "Plus de couleurs et moins de plastigris !"
Figurines achetées en 2017 = 13
Figurines revendues en 2017 = 63
Figurines peintes en 2017 = 85
avatar
le Golem qui rêve
Weepy Ol' Dreamer

Nombre de messages : 2169
Localisation : Vous vous souvenez du gars qui vous suivait dans la rue ?
Score : 5963
Date d'inscription : 03/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://legolemquireve.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un peintre figuriniste sous influence psychotropes...

Message par le Golem qui rêve le Lun 02 Nov 2009, 15:20

Le second présage m'apparut.
Puissant comme une bête déchainée, il était appelé "la Fuerza". Il était représenté au mileu d'un plateau aride battu par les vents. Des nuages de poussières s'élevaient ça et là tandis qu'il me gratifiait d'un discours sur les périls de la route qui se dessine à l'horizon. "Chaque étape de la route, chaque borne sera l'occasion d'une preuve. Et d'un péril... Ne baisse ni ton regard ni ta détermination. Rugis comme la Bête et surpasse chaque rempart qui te sépare de ta destination ! Haro !" Le vent du sud se leva et ainsi s'achève le deuxième présage.

_________________
~Le Salon du Golem : blog de jeu et peinture de figurines~

Opération "Plus de couleurs et moins de plastigris !"
Figurines achetées en 2017 = 13
Figurines revendues en 2017 = 63
Figurines peintes en 2017 = 85
avatar
le Golem qui rêve
Weepy Ol' Dreamer

Nombre de messages : 2169
Localisation : Vous vous souvenez du gars qui vous suivait dans la rue ?
Score : 5963
Date d'inscription : 03/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://legolemquireve.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un peintre figuriniste sous influence psychotropes...

Message par le Golem qui rêve le Lun 02 Nov 2009, 15:20

Le troisième présage m'apparut.
À l'ombre de la cité en ruine, il faisait frais. Je levais les yeux au ciel ; le sommet de la cathédrale -laissée à l'abandon- me dissimulait le soleil. Une musique de flûte annonça sa venue. Elle dansait sur les dalles de marbres et virevoltait avec l'aisance d'une danseuse et l'innocence de l'enfant. Elle riait tout en franchissant tout en franchissant la distance qui nous séparait. Puis elle me fixa avec le regard intense de l'enfant à peine né et du vieillard ayant acumulé des siècles de sagesse. "Ce qui s'est élevé peut chuter. Ce qui est tombé peut se hisser à nouveau. Simplement, rien n'est éternel." Puis elle disparu dans un éclat comme une goutte de pluie et ainsi s'achève le troisième présage.

_________________
~Le Salon du Golem : blog de jeu et peinture de figurines~

Opération "Plus de couleurs et moins de plastigris !"
Figurines achetées en 2017 = 13
Figurines revendues en 2017 = 63
Figurines peintes en 2017 = 85
avatar
le Golem qui rêve
Weepy Ol' Dreamer

Nombre de messages : 2169
Localisation : Vous vous souvenez du gars qui vous suivait dans la rue ?
Score : 5963
Date d'inscription : 03/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://legolemquireve.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un peintre figuriniste sous influence psychotropes...

Message par le Golem qui rêve le Lun 02 Nov 2009, 15:20

Le quatrième présage m'apparut.
J'errais sans but dans l'immense cité. Nul passant ne s'arrêtait pour me donner une marche à suivre. Les corps en mouvement semblaient ne jamais vouloir s'arrêter. Puis elle était là, la Papesse, se tenant debout au milieu de la foule. Elle me fixait d'un regard plein de compassion. Elle franchit la masse qui nous séparait et me prit un bras, comme pour me soutenir. "Le chemin peut sembler bien long. Aussi, tu peux t'arrêter pour te reposer à l'ombre. Tant que tu sais que tu poursuivras ton but." Elle me guida jusqu'à une fontaine dont l'eau reflétait l'éclat du soleil. Une fois que j'étais rafraichis, elle tendis les mains jointes devant elle et les leva au ciel. Un oiseau prit son envol, en direction de l'horizon. "À présent, tu connais ton chemin de Croix. Poursuis donc ton pèlerinage." Le quatrième présage s'achevait alors que l'oiseau me guidait hors de la ville.

_________________
~Le Salon du Golem : blog de jeu et peinture de figurines~

Opération "Plus de couleurs et moins de plastigris !"
Figurines achetées en 2017 = 13
Figurines revendues en 2017 = 63
Figurines peintes en 2017 = 85
avatar
le Golem qui rêve
Weepy Ol' Dreamer

Nombre de messages : 2169
Localisation : Vous vous souvenez du gars qui vous suivait dans la rue ?
Score : 5963
Date d'inscription : 03/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://legolemquireve.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un peintre figuriniste sous influence psychotropes...

Message par le Golem qui rêve le Lun 02 Nov 2009, 15:21

Le cinquième présage m'apparut.
La plaine était recouverte de croix jusqu'à l'horizon. Creutzfeld. Le vent faisait onduler les brins d'herbes. Mais aucun son ne parvenait à mes oreilles. Il était là, perché sur une croix de métal. Aussi imobile que le Pendu. Aveugle et muet, il braqua néanmoins son visage vers moi. Aucun mot ne fut prononcé. Nous étions silencieux comme des spectres. Tout son corps parlait pour lui. Le sacrifice d'une partie de son esprit et des sens est un moyen de persévérer sur sa route. Fermer son coeur aux mensonges qui l'empoisonnent, refuser les dogmes qui nous empêchent de penser. Ses yeux étaient scellés pour me rappeler de ne pas succomber aux illusions qui pourraient me détourner de ma route. La Vérité ne vient pas à nous, c'est nous qui la déterrons. Il prit congé de moi et ainsi s'achevait le cinquième présage.

_________________
~Le Salon du Golem : blog de jeu et peinture de figurines~

Opération "Plus de couleurs et moins de plastigris !"
Figurines achetées en 2017 = 13
Figurines revendues en 2017 = 63
Figurines peintes en 2017 = 85
avatar
le Golem qui rêve
Weepy Ol' Dreamer

Nombre de messages : 2169
Localisation : Vous vous souvenez du gars qui vous suivait dans la rue ?
Score : 5963
Date d'inscription : 03/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://legolemquireve.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un peintre figuriniste sous influence psychotropes...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum